Les stylos à bille Reynolds

Inspiré du très bon 100 Stylos de Légende de Nathalie Valax et Isabelle Chabeur .

Tout d’abord petit rappel de ce qu’est un stylo à bille

Oui, oui, vous savez ce que c’est mais soyons précis…il s’agit d’un instrument d’écriture possédant une réserve interne d’encre visqueuse qui s’étale par friction d’une petite bille d’environ 1 mm sur le papier lors de l’écriture. La qualité de l’encre sèche est telle qu’elle sèche quasi immédiatement. Peu chers car tout en plastique, sûrs et ne nécessitant aucun entretien, ils ont fortement remplacé le crayon à papier et mes chers stylo-plume. Ils sont des objets phares de la culture du jetable avec les stylos à bille de la marque BIC.

La définition faite revenons au sujet nous intéressant ici… l’histoire du stylo à bille.

Le premier modèle de stylo à bille

L’inventeur connu du stylo à bille est J. J. Loud. Celui-ci déposa le premier brevet concernant cet objet en 1888.

Non optimal, il fallut attendre Mr Pasquis en 1919 pour avoir un modèle plus abouti.  Celui-ci lui valut le prix du concours de Lépine mais rien de plus… car il ne fut pas capable d’en lancer la commercialisation faute à des problèmes techniques de l’objet!

Les frêres Biro

Il fallut attendre les frères Biro en 1938 pour qu’un système de bille adaptée et une encre de bonne viscosité permette l’utilisation.

Ceux-ci ayant fuit l’Europe, c’est en Argentine qu’ils commercialisèrent leur premier modèle.

Les aventures de Milton Reynold

C’est en 1945 que Milton Reynold que la saga du stylo à bille Reynolds débute.

Plus précisément Mr Reynolds découvre les stylo bille Biro lors d’un voyage en Amérique du Sud. Flairant la bonne affaire, il en achète une dizaine dans la petite échoppe de Buenos Aires et les rapporte dans ses valises aux Etats-Unis.

De retour dans son pays, il perce le secret de ces objets devenu quotidien et s’empresse de les copier ! Encore un bel exemple que la fortune sourit à celui qui copie et pas à celui qui invente…

Pire encore, le stylo Biro était protégé par un brevet racheté par la société Eversharp. Malheureusement, celui-ci portait sur l’acheminement de l’encre et pas dans le modèle du stylo à bille proprement dit. Il fut donc très facile de contourner le brevet en proposant un autre système d’écoulement.

Milton Reynolds opte pour un tube réservoir en aluminium qu’il remplit d’encre. Au-dessus de celle-ci, flotte un piston en plastique empêchant les fuites par le dessus du stylo.

Doublé par Reynold, Eversharp attaque son concurrent en justice mais sans succès.

Lancé le 29 octobre 1945 avant le modèle de Eversharp, le stylo Reynold fait grand bruit dans les médias. Ceux-ci vantent l’innovation, l’incroyable stylo dont on parle temps.

Comme quoi, copier la bonne idée, l’implémenter rapidement et faire un fort battage médiatique sont les clés du succès.

Succès tel que plusieurs milliers de personnes se bouscule à l’ouverture des magasins lors du lancement du produit ! La foule est enthousiaste au point que 10000 stylos à bille sont vendus lors de la première journée de vente. 25 000 exemplaires sont vendus en une semaine et 8 millions la première année.

Il faut comprendre que Milton Reynolds était un as du marketing avant l’heure. Sa proposition de valeur était claire et percutante. Un stylo qui vous assure deux ans de tranquillité car sans recharge ! Le stylo plume à réservoir n’avait aucune chance…

Plus qu’un as du Marketing, Reynold était un commercial hors pair qui avait compris qu’il pouvait positionner sont produits à des prix élevés car répondant à un problème fort et face à une concurrence couteuse : les styloplumes.

La simplicité de son modèle permis également une forte réduction des couts de productions, lui laissant ainsi une forte marge. Cette simplicité permis également une industrialisation et une montée en production facile.

Le prix de revient d’un stylo Reynold revenait à 1 dollar et il était vendu à 12 dollars !

La fortune de Reynold est assurée…

Mais le succès tourne court quand les attentes des consommateurs ne sont plus assurées…

Trop de recharge, des fuites autant de tâche indélébile sur la réputation de la société qui prétendait pouvoir écrire sous l’eau.

Les retours des clients déçus poussent notre entrepreneur à la revente après 2 ans.

Malgré cela, cette aventure rendit riche notre homme d’affaire.

L’invention n’était pas au point… mais qu’importe les publicitaires était là pour vendre du vent.

La concurrence copia bien évidemment le stylo bille mais il fallut plusieurs années avant qu’un modèle fiable fasse son apparition sur le marché.

Edmond Régnault, fabricant de stylos plume depuis 1927 reprendra tous les brevets et les droits d’exploitation de Reynolds, pour devenir une des plus grandes marques de stylo à bille actuelle.

Le premier modèle aboutit fur le Rocket qui rencontra un succès énorme aux Etats Unis !

La concurrence… BIC

De son côté le baron Marcel Bich, perfectionna l’invention des frères Biro et proposa le premier BIC cristal dont le corps en plastique transparent permettait de visualiser la consommation de l’encre.

La dernière innovation fut apportée avec la bille en carbure de Tungstene.

Devenu courant, les stylos à bille se déclinent en de nombreux modèles d’encre de couleur variée.

Comme quoi, rien de sert d’innover…

Il vaut mieux industrialiser et surtout vendre.

Les pauvres frères Biro sont loin du succès de Reynolds ! Qui même si l’invention n’était pas parfaite su faire fortune.

Personnellement, je préfère les stylo-plumes auxquels j’accorde plus de charme…

Mais si vous souhaitez avoir une idée de ce que l’on peut trouver sur Amazon en stylo Reynolds suivez le lien.

Stylo Reynolds

Mais en Europe, vous aurez plus facile à trouver nos bons vieux BIC traditionnels…

Plus que « vendre » ces stylos à bille, ce qui m’intéressait ici c’est de suivre l’invention de celui-ci…

Inspiré du très bon 100 Stylos de Légende de Nathalie Valax et Isabelle Chabeur .

N’hésitez pas à venir choisir vos stylos plumes grâce au guide ci dessous :

Comment choisir son stylo plume de luxe ?

L’histoire des stylos Reynolds

Auteur : Stylo de luxe

Bonjour, je suis un passionné d'écriture et plus particulièrement de calligraphie et de stylo-plume. N'hésitez pas à venir discuter...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s